Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

1319398
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
126
444
1006
1174765
10365
28692

 
Partager

TROISIÈME VERTU PRINCIPALE

ÊTRE VRAI

 

37ème  affluent  : Ajouter foi au rêve annonciateur

L'un des affluents de l'iman par lequel le message d'amour est convoyé à notre entendement est le rêve annonciateur. Les annonciations (moubachirât) reçues en rêve par le fidèle ne correspondent pas du tout au rêve prémonitoire commun à tous les mortels. Celui-ci concerne les événements cosmiques, l'annonciation reflète l'état spirituel du fidèle et constitue un encouragement pour lui de poursuivre son chemin vers Dieu.

Par messages chiffrés, le fidèle trouve dans son sommeil l'écho de ses préoccupations, le non-fidèle aussi d'ailleurs. Le rêve commun, que la psychanalyse occidentale interprète à sa façon et auquel elle attache tant d'importance, après que Freud eût fait de la littérature juive archaïque sur le rêve une « science » respectable, n'a aucun intérêt pour le fidèle. Les divagations et les querelles de l'ego éveillé se retrouvent sous d'autres formes dans son sommeil. Ce rêve, fait de fantasmes de l'ego, s'appelle en langue coranique «holm». Le rêve de prémonition commun à tous les hommes ainsi que le rêve annonciateur propre aux fidèles portent le nom, dans cette même langue, de «ro'ya».

Le rêve annonciateur tranche avec le rêve commun par la transparence des symboles, par l'acceptation intérieure qu'il rencontre et par l'apaisement qu'il apporte. Le Prophète demandait chaque matin à ses Compagnons de lui raconter leurs rêves qu'il interprétait et auxquels il attachait une grande importance. Le Coran rapporte les rêves faits par certains Prophètes et insiste sur l'effet tonique que les annonciations oniriques avaient sur le moral et le comportement de ces combattants.

Ceci dit, il faut prendre garde contre l'intoxication par le rêve ; car, mal interprété, le rêve égare. Les gens sans résolution transcendante, qui restent centrés sur l'égo, prennent les manifestations du rêve commun ou prémonitoire pour des annonciations et consument leur vie à la poursuite des mirages. Des générations de faux soufis ont passé leur vie à se raconter des sornettes.

Sur l'action, le rêve quel qu'il soit ne doit avoir d'incidence contraire aux prescriptions de la Loi. Satan emploie couramment le rêve pour persuader ses adeptes ou ceux qui n'en prennent pas garde d'enfreindre la Loi.

Partager
 

A LIRE EN LIGNE !