Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

1805559
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
1136
1014
4838
1654284
5919
26042

 
Partager

PREMIÈRE VERTU PRINCIPALE

AIMER et VIVRE en COMMUNAUTÉ


3ème  affluent :Fréquenter les moumins et leur rendre hommage

 

Le Prophète dit : « Chacun a la même intensité de foi que son ami le plus intime. Choisissez donc vos amis avec soin ».

« Je compare, dit-il encore, le bon et le mauvais Compagnon au colporteur de muse et au forgeron. Le premier, si vous le fréquentez, finira par vous donner ou vous vendre partie de sa marchandise, et de toute façon vous sentirez le parfum. A fréquenter le second, vous ne manquerez pas soit de voir vos vêtements brûler, soit de sentir auprès de lui les mauvaises odeurs. »


Vous voyez comment l'éducation par l'exemple et par la sympathie de l'amitié est conduite à notre entendement par cette allégorie subtile. Fréquenter les personnes saintes, cultiver de bonnes relations avec les meilleurs moralement et spirituellement, respecter les personnes âgées, respecter votre frère, respecter la personne humaine. En Islam, on doit mesurer sur l'étalon moral et spirituel les candidats aux postes de responsabilités éducatives. Tous ceux qui ont des contacts avec la jeunesse et le public : instituteurs, professeurs, journalistes, prédicateurs, doivent être soumis à l'épreuve morale autant et plus qu'à l'examen des connaissances.

L'aménité des relations interpersonnelles et la collaboration des générations sont deux objectifs à atteindre. Il faut extirper la tradition d'indifférence et détourner la jeunesse du modèle néfaste qu'expose et propose la culture étrangère pour les inviter à écouter leurs aînés restés purs. A ceux-ci de savoir gagner la confiance puis la sympathie puis l'engagement des jeunes.

Partager
 

A LIRE EN LIGNE !