Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

1805432
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
1009
1014
4711
1654284
5792
26042

 
Partager

HUITIÈME VERTU PRINCIPALE

SE MAÎTRISER

 

69ème  affluent : Avoir de la mesure

 

Le changement que notre état exige est un changement radical, mais les méthodes précipitées, donc incontrôlées, vont d'excès en excès pour s'arrêter finalement dans le totalitarisme et la normalisation violente.

La norme islamique de la société communautaire, de la démocratie, de l'organisation politique et économique, de la personnalité individuelle et collective ne peut être approchée que par des moyens islamiques.

La non-violence est un principe fondamental de l'action intérieure et extérieure des fidèles. Mais il faut définir tout de suite la violence pour que l'on n'assimile pas l'Islam à un moralisme débile. Est violent tout acte non conforme à la Loi. La force est le contraire de la violence et la caractéristique de la poussée islamique dans l'histoire. Les premiers musulmans avaient un message à porter à l'humanité ; ils ont culbuté les puissances oppressives qui ont tenté de leur barrer le chemin. Ils faisaient un usage légal de la force.

Aujourd'hui et demain, tout ce que demandent les musulmans, c'est que leur dignité et leurs droits légitimes soient reconnus. Les Etats islamiques fédérés d'après-demain seront le facteur d'équilibre dans le monde, l'incarnation de la mesure.

En attendant, le peuple musulman a le droit de se soulever contre les dictateurs illégitimes gestionnaires du désordre. Descendre dans la rue et provoquer la grève générale est parfaitement légal, voire obligatoire. L'action conduite par Khoumeiny montre l'exemple. Ne pas tuer, ne pas porter d'armes contre les dirigeants qui ne renient pas Dieu est la juste mesure, mais leur résister, leur désobéir jusqu'à la paralysie de leur machine est un devoir. Quant aux mécréants cyniques et aux athées déclarés, le soulèvement armé contre leurs régimes est la Loi.

Bref, l'Islam est amour ; la modération et la pitié doivent être les mobiles dominants. La bonté de coeur englobe tous les êtres vivants dans cet amour. Les sociétés bienfaitrices des animaux sont des inventions islamiques depuis des siècles. C'est de l'Islam que l'Occident de la Renaissance a appris la douceur des moeurs à sa sortie de la violence superstitieuse du Moyen Age. Nous nous sommes ensauvagés au contact du colonialisme occidental, il nous faut ressourcer dans l'amour; la vigueur du combat qui nous attend ne doit pas faire oublier que nous sommes pour la paix et la mesure, bonté calme et généreuse pour qui nous respecte.

Partager
 

A LIRE EN LIGNE !