Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

1805543
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
1120
1014
4822
1654284
5903
26042

 
Partager

SIXIÈME VERTU PRINCIPALE

FAIRE BONNE ŒUVRE

 

 

55ème  affluent : Attendre le miracle

 

On parle de nos jours de « miracle économique » à propos de pays qui réussissent leur développement. L'émergence de l'Islam sera un miracle si la synthèse socio-économique qu'il fera réussit, en plus du développement, à surmonter les obstacles sur le chemin de l'unité de la umma islamique.

Des moyens, nous en avons, et de miraculeux. Déjà les richesses du pétrole constituent des ressources formidables qui pourraient servir le dessein islamique au lieu d'être une malédiction par l'usage qui en est fait jusqu'ici. A quoi bon être financièrement puissant dans un monde où l'Economie mondiale mène une danse effrénée sinon à nous équiper des moyens nécessaires à notre renouveau ?

Nos ressources tournent à notre désavantage, les facteurs de désordre empêchent le miracle que nos moyens permettent d'envisager de se réaliser. L'argent du pétrole est réinvesti dans les circuits occidentaux qu'il enrichit s'il n'est pas dépensé dans les casinos ou dans l'achat d'armes inutiles et d'usines de prestige. Notre jeunesse aurait pu être l'armée qualifiée pour le combat du devenir en Palestine et pour le combat d'indépendance et du développement si les gouvernants de la nécessité avaient su la mobiliser pour un idéal conforme à notre identité, la former et la conduire. Notre situation géo-politique jointe à l'importance stratégique de nos ressources naturelles auraient pu faire de nous l'arbitre écouté, voire une force redoutable sur l'échiquier mondial si nos divisions, nos luttes intestines et l'incohérence de nos politiques ne retardaient pas la croissance de nos forces.

Nos potentialités sont grandes, le miracle est au bout d'une visée et d'une décision que nos leaders du désordre sont irrémédiablement incapables d'avoir. Comme était miraculeux le surgissement du peuple qui sortit de son désert pour fonder une civilisation et proposer au monde un idéal dont il avait besoin, de même la renaissance islamique que déjà les événements annoncent apparaîtra comme un miraclé au monde de ce temps et de demain qui perd et perdra de plus en plus ses illusions quant à la viabilité et à phumanité des systèmes jahiliyens voués à la violence et à la destruction morale et physique de l'homme.

Il faut le miracle islamique pour que la libération de l'homme ne soit plus assimilée ni à la libération de ses instincts ni à la confiscation totalitaire de ses libertés et de sa personnalité. Il faut au monde un miracle pour arrêter et ramener à une trajectoire contrôlable l'évolution du monde vers la catastrophe.

Un hadith du Prophète nous renseigne sur le miracle du renouveau islamique après la dégringolade historique. Il y est question d'un retour à la norme première, d'un rétablissement sur le modèle premier. Cette promesse rejoint et explicite la Promesse coranique que nous avons rencontrée au début de ce livre (Coran 24, 55).

Cette promesse n'est 'pas à l'intention des paresseux qui attendent le miracle en bâillant aux corneilles ni à celle des calculateurs sceptiques qui doutent et sous-estiment la force géologique qui s'éveille et qui a dérouté en Iran, toutes les prévisions.

Ce n'est pas une utopie imaginée par un cerveau inquiet, c'est le Prophète de Dieu qui nous fait annonciation pour le jour où nous déciderons comme lui de donner dans le chemin de Dieu tout ce qui est en nous d'efforts pour redresser le désordre après avoir culbuté ses représentants. Le jour où les aspirations profondes du peuple musulman seront assumées et guidées sur le chemin du combat, le jour où nous réussirons à ramasser notre volonté et à animer nos efforts d'une intention conséquente, l'aide de Dieu nous sera acquise. Alors nous pourrons tenter et attendre le miracle.

Les prémices du miracle sont là ; ce sont les milliers, les millions de jeunes et de moins jeunes qui ont perdu toute confiance dans les « élites » aliénées et qui cherchent la vérité auprès des représentants de l'Appel. C'est la volonté montante de démasquer les supercheries et de dépasser les piétinements de ces « élites » qui circulent au sommet de nos Etats-nations chétifs après que chaque équipe ait atteint les limites de son inefficacité et de sa veulerie. La volonté monte de mettre fin à la honte des tractations défaitistes, à la dépendance et à la faillite économique et militaire, au statut d'insignifiance dans le monde, à la défaite devant le minuscule ennemi sioniste au moyen duquel la jahiliya coalisée nous fait la guerre. Le miracle est fonction du degré de conscience que nous aurons de l'oeuvre qui nous attend, à laquelle nous sommes destinés.

Notre bien-aimé guide, le Prophète, nous fait, au-delà des siècles, un clin d'oeil pour nous rappeler la mission qui nous est confiée et les conditions pour-que l'aptitude à la remplir nous soit rendue. « La mission prophétique, dit-il, « continuera. Ensuite il y aura un gouvernement califal « parmi vous selon la méthode des Prophètes ; il durera *« le temps que Dieu voudra, puis il sera suspendu. Ensuite il y aura parmi vous une royauté mordante (héréditaire et oppressive) qui durera tant que Dieu le permettra, puis elle sera suspendue. Ensuite vous serez gouvernés par des régimes dictatoriaux (les dictatures actuelles ?) qui dureront le temps que Dieu voudra, puis ils seront suspendus. Ensuite apparaîtra parmi vous le gouvernement califal selon la méthode des Prophètes. »

Partager
 

A LIRE EN LIGNE !