Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

1805495
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
1072
1014
4774
1654284
5855
26042

 
Partager

HUITIÈME VERTU PRINCIPALE

SE MAÎTRISER


65ème  affluent : Préserver la vie

 

Sept péchés cardinaux s'échelonnent tout au long de la « frontière de Dieu ». La maîtrise de soi est une qualité à prouver en sept occasions dont celle d'éviter de répandre le sang innocent. « Abstenez-vous, conseille le Prophète, des sept péchés qui soulèvent le courroux de Dieu : associer d'autres divinités à Dieu, s'adonner à la sorcellerie, tuer, "manger" l'argent du riba (intérêt du capital), "'manger" le bien de l'orphelin, fuir devant l'ennemi et accuser de fornication des femmes fidèles et innocentes. »

La Maîtrise de soi est une conquête sur les tentations d'ignorance et de violence. Le jahiliyen est un homme qui ignore Dieu et qui, par conséquent, devient violent. Tuer est l'acte le plus grave à première vue, mais profiter de lois iniques pour accumuler de l'argent, frustrer l'orphelin et le faible de ses droits, trahir ses frères dans le danger et semer le poison du doute dans la société ne le sont pas moins. Il y a différentes façons de tuer, dont l'acte brutal.

La criminalité dans les pays pauvres se limite au vol, accidentellement accompagné de meurtre. En Occident, bien nourri, le crime est un sport, la violence un mode de vie. Les passions libérées s'engagent dans la seule carrière qui les mène jusqu'à la satisfaction totale de la soif instinctuelle en tuant.

Il faut chercher la cause du mal de violence et de la recrudescence du meurtre dans la contestation radicale d'une civilisation animale qui a perdu tout respect de l'homme.

Partager
 

A LIRE EN LIGNE !