Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

1805532
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
1109
1014
4811
1654284
5892
26042

 
Partager


Sa pudeur

La pudeur est un caractère vertueux; on n'espère aucun bien de celui qui en est privé car cette vertu découle de la foi.

C'est une attitude à prendre lorsqu'on craint d'effectuer un acte illicite ou prononcer des propos blâmables. Elle se traduit par une rougeur du visage et l'abandon de tout acte conduisant à un blâme.

Elle occupe pour le femme, le même rang qu'occupe le courage chez l'homme.

Ainsi, la réserve est plus louable chez la femme que chez l'homme.

- «La pudeur fait partie de la foi», a dit le Prophète. Il a dit
aussi:

«La pudeur est du bien, n'apporte que du bien et fait partie de la foi».

Nous citons ci-après plusieurs modèles de pudeur exemplaire.

* Les aspects de la pudeur du Messager se manifestent par les
faits et les propos suivants:

(Cela offenserait le Prophète; il a honte devant vous tandis que Dieu n'a pas honte de la vérité) [Coran XXXIII, 53].

* Les deux cheiks (Al-Boukhari et Moslem) rapportent qu'Abou Sa'id Al-Khoudri, que Dieu l'agrée, a dit:

- «Le Messager d'Allah, était plus timide qu'une vierge dans son gynécée.

Lorsqu'il désapprouvait quelque chose, son sentiment apparaissait sur son visage».

639

* ' A'icha rapporte:

Lorsque le Messager, apprenait qu'un homme a commis un acte réprouvable, il ne disait pas:

- «Pourquoi un Tel dit cela

Il gardait l'anonymat de l'homme et se limitait à dire:

- «Pourquoi y a-t-il des gens qui disent ou font telle chose ?»

* Anas bin Malek, que Dieu l'agrée, a raconté:

- «Un homme se présenta devant le Prophète, portant un habit dont la couleur avait jauni.

Il ne lui dit rien pour ne pas le blesser. Quand il sortit, il dit aux personnes présentes.

- «Dites-lui de laver son habit».

* Al Boukhari rapporte les paroles de 'A'icha:

- «Le Messager d'Allah, ne commettait pas de turpitudes, ne vociférait pas dans les souks, ne rendait pas le mal par un autre; il pardonnait».

Cette description est la même que celle de la Tora, d'après 'Abdullah bin Salam, que Dieu l'agrée.

* La timidité du Prophète, l'empêchait de fixer son regard sur le regard d'autrui.

* 'A'icha, que Dieu l'agrée, a dit:

- «Je n'ai jamais vu les parties intimes du Messager, ni lui les miennes».

Voilà l'homme cité comme exemple à suivre dans le Coran: (Vous avez, dans le Prophète de Dieu, un bel exemple) [Coran XXXIII, 21].

 


Partager
 

A LIRE EN LIGNE !